Avec les Hydrogéniales, la Région s’engage pour l’hydrogène et les mobilités décarbonées

Ce samedi 23 octobre à partir de 9h30, la Région Occitanie sera présente aux Hydrogéniales pour réaffirmer la force et le temps d’avance de l’écosystème régional hydrogène.

L’Occitanie, déjà en pointe sur l’hydrogène grâce à un éco-système riche

L’Occitanie a déjà un temps d’avance dans le développement de projets phares dans le domaine de l’hydrogène. Aujourd’hui, elle se positionne comme la 1ère Région française à se doter d’une stratégie globale sur la filière hydrogène et à l’identifier dans son scénario de transition énergétique.

Le train du futur entre en gare !

La Région Occitanie aux côtés de l’association de préfiguration du PNR Comminges Barousse Pyrénées, de la Communauté de Communes des Pyrénées Haut Garonnaises et de la Communauté de Communes de Neste-Barousse organise une journée dédiée à l’hydrogène et aux mobilités décarbonées sur la future ligne Montréjeau-Luchon.

Pour fêter la venue prochaine du train à Hydrogène sur cette ligne, un événement à vélo est organisé aux gares de Loures-Barousse, Saléchan & Luchon.
Des animations gratuites auront lieu tout au long de la journée.

« Avec notre Plan Hydrogène vert de 150 M€, le premier à l’échelle d’une Région, nous sommes des pionniers en France et cela nous permet de concrétiser l’objectif que nous nous sommes fixés : devenir la 1ère région à énergie positive d’Europe. Nous sommes présents sur l’ensemble de la chaîne hydrogène, de la production aux usages en passant par la distribution. Et les résultats sont déjà là : Hyport première unité au monde de production d’hydrogène installée à l’aéroport de Toulouse-Blagnac, les trains à hydrogène, dont nous présentons samedi la maquette à Loures-Barousse, mis en service à la réouverture de la ligne Montréjeau- Luchon, le développement de nouvelles technologies de production d’hydrogène décarboné porté par l’entreprise Genvia à Béziers, l’intégration de modules hydrogène au sein des formations industrielles pour la formation de nos jeunes au lycée Louis Rascol à Albi ou l’ouverture d’ici 2024 à Toulouse du plus grand centre européen de recherche, d’essai et d’innovation technologique dédié à l’hydrogène vert. La Région investit dans chaque domaine pour développer et faire grandir cette filière en Occitanie. La transition énergétique est génératrice d’emploi. Elle constitue l’avenir de notre souveraineté industrielle. Le développement de l’hydrogène vert est inscrit dans l’histoire de notre territoire, et je compte bien le pérenniser pour faire de notre Région une référence nationale et européenne de cette énergie d’avenir »

a déclaré Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie.

Télécharger

Mais l’hydrogène vert, qu’est-ce que c’est ?

L’hydrogène s’obtient traditionnellement par un procédé d’extraction chimique à partir, notamment, d’hydrocarbures, ce qui produit des gaz à effet de serre. L’hydrogène est dit « décarboné  » quand il est produit grâce à la technologie de l’électrolyse de l’eau (qui consiste à séparer une molécule d’eau en hydrogène (H2) et en oxygène (O2) par apport d’électricité) à condition que l’électricité utilisée, soit elle-même produite sans utiliser des énergies fossiles. L’hydrogène devient renouvelable en utilisant l’électrolyse de l’eau à partir d’électricité renouvelable.