Bilan de la concertation pour la réouverture de la ligne « Rive Droite du Rhône »

La réouverture de la desserte voyageurs de la Rive Droite du Rhône est sur les rails, après la concertation publique menée fin 2019 avec le soutien financier intégral de la Région. Elle prévoit une mise en service phasée en septembre 2022, puis à l’horizon 2026 par SNCF Réseau, maître d’ouvrage.

La politique régionale en faveur de mobilités plus économiques et écologiques, déclinée dans le Plan Rail 2020-2030, a fixé comme prioritaire la réouverture de la ligne « Rive Droite du Rhône » reliant Pont-Saint-Esprit à Nîmes Centre via Avignon Centre.

Voyageurs en gare de Nîmes Centre

Dès septembre 2022, interviendra une mise en service partielle avec la réouverture des gares de Pont-Saint-Esprit et Bagnols-sur-Cèze qui seront desservies par des trains régionaux liO de/vers Avignon Centre et Nîmes Centre.
A l’horizon 2026, la réouverture de cette ligne sera totale avec 8 allers-retours quotidiens, les voyageurs pourront ainsi emprunter cette ligne ferroviaire après plus de 50 ans d’interruption…

Depuis l’arrêt des trains de voyageurs en 1973, la ligne est empruntée par les trains de marchandises (corridor fret européen) et occasionnellement par les trains de voyageurs en cas de perturbation des circulations sur la Ligne Grande Vitesse Méditerranée ou sur la ligne classique de la rive gauche du Rhône. Mais la densification du territoire du Gard rhodanien, deuxième pôle industriel d’Occitanie, rendait nécessaire sa réouverture aux voyageurs, afin de conforter l’essor du transport ferroviaire comme alternative à la route et désenclaver les territoires.

Les aménagements prévus sur huit gares

Quelques chiffres

200 000
Nombre de voyageurs annuels attendus sur cette section ferroviaire de la Rive Droite du Rhône.

Le projet prévoit principalement la réouverture et l’aménagement de huit gares : Pont-Saint-Esprit, Bagnols-sur-Cèze, Laudun l’Ardoise, Roquemaure, Villeneuve-lès-Avignon, Aramon, Remoulins et Marguerittes. Il comprend la création ou le réaménagement de quais et passerelles accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR) et l’aménagement d’un origine/terminus à Pont-Saint-Esprit.

En savoir plus

Après la concertation réglementaire réalisée fin 2019 par SNCF Réseau avec le financement intégral de la Région, les modalités de mise en œuvre prévoient une mise en service complète à l’horizon 2026, pour un coût des travaux estimé entre 84 et 109 millions d’euros, à ce stade d’avancement du projet et des études réalisées.

Consulter l’étude de la réouverture de la ligne Rive Droite du Rhône