Accueil : liO : Service Public Occitanie TransportsliO au quotidienActualités liOToutes les actualités Grâce à +=0, les 18-26 ans bénéficient de la gratuité des (...)

Grâce à +=0, les 18-26 ans bénéficient de la gratuité des trains régionaux liO

Des recherches d’emploi compromises, des études brutalement perturbées, des stages ou des jobs d’été annulés, des fêtes entre amis interdites… La crise sanitaire a rendu chaotique le cheminement des jeunes vers leur indépendance. La mobilité étant un tremplin vers l’émancipation, la Région Occitanie et SNCF ont décidé de généraliser un dispositif complètement inédit, qu’elles ont expérimenté du 1er avril au 31 août 2021 auprès de 2 000 jeunes.

Un dispositif plébiscité par les jeunes qui l’ont testé

Vincent Dulong Toulouse (31)

«  Les avantages de +=0 ? La simplicité d’utilisation et les économies réalisées ! » Vincent Dulong, 21 ans, faisait partie des 2000 jeunes qui ont expérimenté le dispositif d’avril à août 2021. Habitant Toulouse, mais travaillant à Auch, il a pu le tester au quotidien, puisqu’il prenait chaque jour les trains liO pour rejoindre son bureau. Aussi, après cinq mois à mettre le dispositif à l’épreuve, il salue sa facilité d’utilisation : « L’application est facile à prendre en main. Finies les contraintes d’achat préalable au guichet ou sur internet. Tu montes dans le train et tu sweepes l’écran du téléphone : START pour enclencher le trajet, STOP pour y mettre fin. »

Et comme Vincent fait, en moyenne, près de 40 trajets en train chaque mois, le dispositif est vite avantageux : « Dans mon cas, je bénéficie rapidement de la gratuité.  » Ça tombe bien : il aime prendre le train qui constitue, à ses yeux, «  un moment de coupure  » au retour du travail : «  Je peux m’y reposer.  »

Solène Averty Montpellier (34)

Solène Averty acquiesce. La jeune Montpelliéraine, âgée de 23 ans, s’est engagée dans l’expérimentation le jour où, pour sa part, elle démarrait un stage à Nîmes. Il lui fallait ainsi faire des allers-retours quotidiens. C’était sans compter sur la prolongation de la crise sanitaire. Certains mois, elle n’a donc pas réussi à cumuler suffisamment de trajets sur sa cagnotte pour bénéficier de la gratuité le mois suivant. « Qu’importe  », dit-elle. « Le dispositif restait tout de même très attractif sur le plan financier. C’est son gros avantage. »

De ce fait, la généralisation du dispositif lui permettra d’en profiter pleinement, car Solène vient d’être embauchée par l’entreprise qui l’avait prise en stage. « C’est super. Ce d’autant que le système mis en place par la Région et SNCF nous permet également de voyager partout en Occitanie.  » Le concept de gratuité à l’usage incite, du coup, à visiter la région. Ce que ne démentira pas Vincent qui conclut : «  Un système où on finit par ne plus rien payer, c’est totalement unique en France. »