L’intermodalité

Afin de faciliter la mobilité de proximité et garantir ainsi à tous les usagers un accès plus fluide et plus lisible au service liO, la Région développe les outils d’intermodalité.

L’intermodalité, ou la connexion optimisée de tous les modes de transport s’organise autour :

  • Des Pôles d’échanges multimodaux (PEM) ;
  • D’une réflexion globale de la mise en cohérence des différents modes du réseau liO
  • Du développement des mobilités actives comme le vélo ;

Les PEM, le pilier de l’intermodalité

Le Pôle d’Échange Multimodal (PEM) est un lieu d’échanges autour d’une gare ou halte ferroviaire ou d’une gare routière, où se connectent différents modes de transports : train, métro, bus, voitures, deux roues motorisées, vélos, piéton.
Il permet de faciliter les correspondances d’un mode de transport à un autre, tant pour les liaisons de proximité que pour les déplacements nationaux et internationaux, tout en offrant des services adaptés aux besoins de tous les usagers.

La Région est sollicitée par le porteur de projet (EPCI, Commune, Parc Naturel Régional) et subventionne la construction du PEM selon le cas de figure à hauteur de 40 à 50%.

PEM de Baillargues - correspondance entre le réseau ferroviaire et routier
PEM de Baillargues - correspondance entre le réseau ferroviaire et routier

Favoriser les modes doux et la mobilité active

La Région Occitanie s’est fixé pour objectif de devenir la première région à énergie positive. Les transports représentent une source importante de gaz à effet de serre. Il est donc indispensable, pour tenir cet objectif, de favoriser le développement des modes de transport propres. Mais également de préserver le pouvoir d’achat des habitants. C’est pourquoi, la Région a adopté plusieurs dispositifs d’aides à l’acquisition de véhicules (automobile et vélo) propres et met en place un aménagement des voies cyclables avec son Plan Vélo.

Le Vélo

La Région met en place un dispositif d’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique acheté en Occitanie avec l’écochèque mobilité.

En tant que cheffe de file de l’intermodalité, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a un rôle de premier plan dans le développement et la promotion des mobilités actives et partagées, en complément du réseau de transport public.
Une réflexion est en cours pour élaborer un plan d’action vélo régional qui viendra compléter les dispositifs régionaux existants.
La réflexion porte sur la mobilité vélo du quotidien et le cyclotourisme, la sécurisation de l’environnement du cycliste (itinéraire cyclable et parking).

Les véhicules hybride ou électriques

La Région met en place un dispositif d’aide à l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable d’occasion avec l’écochèque mobilité.

La mise en cohérence du réseau

La Région, en tant qu’autorité organisatrice des mobilités régionales a un rôle de coordinateur des réseaux de transports.
A ce titre, elle doit rendre cohérent son réseau de transport liO. La desserte fine du territoire avec notamment l’offre de TAD est organisée sur le principe de rabattement vers les lignes structurantes du réseau ferroviaire et routier. Le réseau liO est donc un tout, articulé selon un principe d’interconnexions entre ses différents modes.