Le Plan Vélo

Pour favoriser des déplacements verts et accessibles à tous, la Région met l’accent sur le vélo et les liaisons avec le réseau régional des transports publics liO. Si le futur « Plan Vélo » verra le jour au dernier trimestre 2020, la Région soutient déjà l’achat de vélos à assistance électrique et participe à l’aménagement de pistes cyclables, en particulier autour des pôles d’échanges multimodaux (PEM) et des gares.

Le « tout-voiture », c’est fini, pour la Région, le Club des villes et territoires cyclables, les associations et les acteurs de la filière vélo d’Occitanie. Fidèle à sa trajectoire de « Région à énergie positive », la Région appuie à la fois les transports propres et le pouvoir d’achat des habitants d’Occitanie grâce à ses subventions aux équipements, son soutien à l’aménagement de voies cyclables, et son futur Plan Vélo.

Prendre de l’élan grâce aux aides à l’achat

Mesure-phare du pack mobilités, l’Eco-chèque VAE a déjà bénéficié à près de 3 500 habitants d’Occitanie en un peu plus d’un an d’existence. Depuis le 1er juillet, la Région contribue pour 200 € à l’achat d’un vélo neuf à assistance électrique (VAE) chez un professionnel d’Occitanie [1] au lieu de 100 € à 150 € jusque-là. Bon à savoir : la prime peut se cumuler avec celle de l’Etat plafonnée à 200 €, soit un total de 400 € d’aide à l’acquisition d’un VAE !

Nouveautés 2020 : un "Bonus Forfait Mobilités Durables" accompagnera les salariés dans l’achat d’un vélo neuf pour effectuer les trajets domicile-travail (aujourd’hui, 70% se font en voiture et en solo). La subvention régionale [2] ira jusqu’à 240 € pour l’achat d’un vélo neuf "mécanique" et jusqu’à 400€ pour un VAE. Complément au "forfait mobilités durables" décidé par l’employeur, cette aide supplémentaire est entrée en vigueur le 1er juillet 2020, et offre la possibilité d’acheter un deuxième vélo.

Accélérer sur les pistes cyclables et voies vertes

Partout en Occitanie, la Région favorise la création de pistes cyclables sécurisées. Elle a par exemple décidé de financer des aménagements à Quissac (Gard), Caudies de Fenouillèdes (Pyrénées-Orientales), Saint-Gély-du-Fesc et Sérignan (Hérault). Quant au Contrat territorial Région-Toulouse Métropole, il intègre 8 projets de pistes cyclables.

Pistes cyclables et stations-vélos sont des éléments incontournables des projets de pôles d’échanges multimodaux (PEM), dont 50 sont en cours en Occitanie. Comme celui de Sète, dont la voie verte reliant Balaruc à la gare de Sète a été inaugurée le 8 février.
Embarquement assuré : tous les trains régionaux offrent un espace-vélo gratuit et sans réservation.

Enfin, la Région souhaite mailler en véloroutes et voies vertes les sites touristiques majeurs d’Occitanie. Elle se mobilise notamment pour la « voie verte des Cévennes », ambitieuse rénovation de l’ancienne voie de chemin de fer des Cévennes sur 50 km, entre Florac et Sainte-Cécile d’Andorge.

Le « Plan Vélo » sur la bonne voie

À l’échelle de l’Occitanie, la Région travaille à la construction d’un Plan Vélo, en concertation avec les associations et les autorités organisatrices de mobilité. Ce Plan Vélo doit aborder les aides à l’achat, les aménagements cyclables en site propre, le stationnement sécurisé et de nouveaux services en gares, comme des points de réparation ou des aires de repos. Il est entièrement intégré au grand projet d’aménagement du territoire « Occitanie 2040 » qui dessine un cadre de vie plus durable et solidaire pour les futures générations.

[1aide soumise à conditions de ressources

[2aide soumise à conditions de ressources