Un colza 100% français pour faire circuler les cars du réseau liO.

La Région Occitanie et le réseau liO parient sur le B100 comme alternative au gazole. Simple à mettre en place, 100% français, plus propre, le colza fait ses preuves.

 
 
Offrant une autonomie équivalente à celle du gazole, le colza présente également le second avantage de la simplicité à la mise en oeuvre. En effet, nul besoin de changer de matériel, le B100 est utilisable sur la majorité des véhicules diesel sans en changer la motorisation. 1 hectare de colza produit en France c’est 1000 litres d’huile transformée en carburant. Une aubaine pour l’agriculture française mais aussi pour le secteur des transports. Les cuves de B100 fleurissent aux quatre coins des territoires permettant un déploiement rapide de cette solution plus verte. Tout au long de l’année 2022, 74 cars dotés du biocarburant B100 circuleront sur le réseau d’autocars liO. En avril 2022, une nouvelle cuve de colza a été inaugurée à Fleurance dans le Gers permettant ainsi la circulation de 38 véhicules.

 

La Région continue de capitaliser en parallèle sur le bioGNV
Le bioGNV est utilisé depuis 2019 sur le réseau liO. La Région Occitanie continue de déployer des cars au bioGNV issu de la méthanisation des déchets organiques.
Son déploiement nécessite une logistique plus importante notamment dans le maillage des stations de distribution. Le 20 avril 2022 sera inaugurée une nouvelle station bioGNV à St Sulpice dans le Tarn en partenariat avec la société Seven qui distribue ce carburant.