Covoiturage

L’intermodalité est un pilier essentiel de liO. Les expérimentations de covoiturage proposées par la Région Occitanie sur le territoire complète ainsi l’offre de transport public en apportant des alternatives aux divers réseaux existants.

Les nouvelles mobilités constituent le 4ème pilier de la politique de transport de la Région Occitanie.

Afin de garantir une véritable complémentarité avec le réseau structurant liO, la Région se tourne aujourd’hui vers les mobilités alternatives en misant sur le covoiturage.
L’objectif est de garantir la desserte de tous les territoires jusqu’au dernier kilomètre.

Faciliter les déplacements des habitants de l’Occitanie, limiter les coûts de transport, fluidifier le trafic routier, préserver l’environnement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, un pari prometteur pour devenir ensemble la première Région à énergie positive d’Europe et assurer à tous une plus grande mobilité !

Pourquoi choisir le covoiturage ?

  • Un mode de transport plus économique
  • Un trajet plus rapide
  • Une pratique plus solidaire
  • Un geste écologique pour préserver l’environnement
  • Une occasion de tisser du lien social
  • Une complémentarité avec les réseaux de transports liO

Les 4 expérimentations

Date de lancement : mars 2020
Lors de la commission permanente réunie le vendredi 13 décembre, les élus régionaux ont adopté la proposition de la présidente de Région, Carole Delga, de lancer une expérimentation de 4 plateformes de covoiturage réparties sur le territoire régional et d’harmoniser le soutien régional au transport à la demande.

Ces expérimentations de plateformes de covoiturage divergent volontairement dans leur conception des outils, des partenaires retenus et du modèle économique.
Les 4 périmètres se caractérisent également par des besoins très contrastés, reflétant la diversité des territoires de la Région.

L’intervention de la Région permet de limiter les coûts pour les usagers, par la faiblesse, voire l’absence de commission perçue par les opérateurs. Ces derniers, en partenariat avec les collectivités locales et la Région, ont par ailleurs pris l’engagement d’inciter les conducteurs à s’ouvrir au covoiturage, par des opérations de sensibilisation et de communication.

Ces quatre expérimentations de plateformes de covoiturage sont réparties sur tout le territoire :

  • MOBI & CO avec Karos sur le Bassin Ouest Toulousain en Haute-Garonne
  • COVOITUREZ MALIN ! avec La Trame et Ecosyst’m sur le Plateau Audois
  • PICHOLINES avec Mobicoop sur le Pays Cœur d’Hérault
  • ALES’Y avec Instant System et Keolis sur le Bassin d’Ales dans le Gard

MOBI & CO avec Karos

La participation du covoituré est identique au tarif d’un titre de transport liO autocars, soit 2€ par trajet. Le covoitureur reçoit une indemnité de 2€ pour les 20 premiers kilomètres (+0,10€/ km supplémentaire).

COVOITUREZ MALIN ! avec La Trame et Ecosyst’m

La participation du covoituré se réalise par des bons d’échange, achetés par ces derniers 0,25€ pour 5/ km. Ces bons d’échange sont ensuite utilisables par les covoitureurs dans les commerces de proximité.

PICHOLINES avec Mobicoop

Le dédommagement du conducteur par le covoituré est laissé libre avec un tarif kilométrique indicatif pour définir le montant de la course, réparti entre les passagers (calcul automatique).

ALES’Y avec Instant System et Keolis

Le dédommagement du conducteur est très incitatif : 2€ maximum par passager.

Et après ?

Le bilan de ces expérimentation permettra d’établir la stratégie régionale de covoiturage en complémentarité de l’offre de transports publics liO.

Ce service régional de covoiturage serait organisé autour d’une plateforme numérique dédiée. Des aménagements et équipements d’aires de covoiturage seraient également développés dans les Pôles Nouveaux Usages.